La Cathédrale Saint-André et sa Tour Pey-Berland

La Tour Pey Berland fait prendre de la hauteur. Du nom de l’archevêque Pey Berland qui initia sa construction en 1440, ce campanile au style gothique du XVème siècle est un héritage précieux de la ville. La cathédrale Saint-André qui lui est juxtaposée y expose plusieurs anciennes cloches de l’église. Depuis 2007, l’édifice est d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La Cathédrale est elle aussi classée Monument Historique et inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998 au titre des Chemins de Saint Jacques de Compostelle, au même titre que la Basilique Saint-Michel et la Basilique Saint-Seurin. Vous vous demandiez quel est le plus beau et le plus imposant monument de Bordeaux ? Il s’agit bien de l’église-cathédrale de l’archidiocèse de Bordeaux, la Cathédrale Saint-André.

 

Un point de vue vertigineux

C’est l’une des plus belles vues de Bordeaux avec le Belvédère de la Cité du Vin. Du haut de ses 66 mètres et ses deux terrasses, la tour offre une vue panoramique époustouflante sur la ville de Bordeaux. La première qui s’élève à 40 mètres permet d’admirer les principaux monuments et quartiers de Bordeaux.

De plus, on peut y apercevoir les deux plus petites cloches du beffroi. La seconde terrasse, accessible après avoir monté les 233 marches qui la séparent de la terre ferme et plus haute de 10 mètres, surplombe toute la ville et ceinture la flèche du clocher pour une vue à 360°. Vous aurez l’occasion d’admirer ce monument incontournable lors de notre visite guidée en bus impérial panoramique Bordeaux Visiotour.

 

Un clocher détaché de la cathédrale

A l’époque, le clocher de la cathédrale Saint-André, bâti sur une zone marécageuse, ne pouvait pas accueillir de nouvelles cloches plus colossales. La structure de la cathédrale n’aurait pas résisté à un tel poids, le bourdon (cloche imposante au timbre sourd et grave) pèse plus de 8 tonnes à lui seul et c’est d’ailleurs un des plus gros bourdons de France. C’est pourquoi l’archevêque Pey Berland décida d’édifier une tour séparée de la cathédrale, spécialement conçue pour accueillir de majestueuses cloches. C’est ce que l’on appelle un campanile. Au total ce sont 3 cloches monumentales prénommées Marie, Clémence et Marguerite et Ferdinand le bourdon qui tintent parfois encore au cœur de la Place Pey Berland.

 

Notre-Dame qui veille sur Bordeaux

Au sommet de cette tour, la statue imposante de Notre-Dame d’Aquitaine veille sur les habitants. Elle culmine à 66 mètres de hauteur depuis 1863. Auparavant, c’était une flèche qui dominait le sommet du clocher de la tour Pey Berland. Celle-ci fût détruite en 1617 par une violente tempête et remplacée par la statue dorée de la Vierge. Tournée vers le Nord, sa direction n’est pas le fruit du hasard puisque c’est là que se trouve le village de Saint-Raphaël, d’où Pey Berland était natif.

 

L’architecture

Le début de sa construction date du XIIème siècle. Ses travaux ont continué jusqu’au XVIème siècle. Elle a été consacrée le 1er mai 1096 par le pape Urbain II. En France, il y a 71 monuments qui sont associés au pèlerinage avec 19 qui se situent en Aquitaine dont 3 en région bordelaise. On compte bien évidemment la Cathédrale Saint-André, la basilique Saint-Seurin ainsi que la basilique Saint-Michel.

La cathédrale Saint André fut édifiée et décorée entre le 11ème et le 16ème siècle. Eglise principale de la Cité, elle fut souvent reconstruite en fonction des évènements dans l’histoire de la ville. En ce qui concerne son architecture, elle possède à l’extérieur un imposant tympan qui se décompose en 3 parties. La hauteur sous voûte est impressionnante avec ses 23 mètres de haut sous la nef et de 29 mètres dans le cœur. Sa longueur intérieure est de 124 mètres de long avec une nef unique sans collatéral à 18 mètres de large au transept.

 

Les grands orgues de la Cathédrale

De nombreux trésors se trouvent dans ce lieu rempli d’histoires, notamment, l’orgue. Après la Révolution, au cours de laquelle l’instrument de 1629 avait été détruit, on installa quelques années plus tard, en 1804, l’orgue Micot de La Réole. Pour autant, dix ans plus tard, il fut changé avec celui de l’orgue de l’Abbatiale Sainte-Croix de Bordeaux, fabriqué en 1748 par Dom Bedos de Celles. Puis, il fut agrandi en 1875 par le facteur d’orgues Bordelais Georges Wenner qui le dota d’un grand Récit. Cet orgue a été remis dans sa disposition d’origine par un instrument néo-classique, élaboré par Georges Danion. De plus, elle comporte 76 jeux réels répartis sur 4 claviers manuels de 61 notes et un pédalier de 32 notes.

Plusieurs mariages princiers ou royaux ont été célébrés : c’est en effet ici qu’Aliénor d’Aquitaine épousa son premier mari, le futur roi Louis VII de France, en 1137, et que se marièrent le roi Louis XIII et Anne d’Autriche, infante d’Espagne, en novembre 1615.

 

Réservez en ligne

 

Informations pratiques

S’y rendre :

Place Pey-Berland, 33000 Bordeaux

Contact :

Tél. : 05 57 19 77 73
Site internet : www.pey-berland.fr
Facebook : @TourPeyBerland
Instagram : @lecmn

Horaires d’ouverture :

Lundi de 14h à 19h
Mardi, jeudi et vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h
Mercredi et samedi de 10h à 12h et de 14h à 19h
Dimanche de 9h30 à 12h et de 14h à 18h

 

Fermeture de la billetterie 30 minutes avant.

Horaires sous réserve de modification

Tarifs :

Plein tarif : 6 €
Tarif réduit : 5 €

Le Trésor est à découvrir le mercredi et le samedi de 14h30 à 17h30. Entrée 2 €, accès gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

Accessibilité :

La Cathédrale Saint-André est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Langues :

Document de visite en 9 langues

PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUX
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter