Le Palais Gallien et ses ruines

C’est un monument classé Monuments Historiques en 1840. Sous les ordres de Lucien Bonaparte sa démolition sera arrêtée. L’amphithéâtre aurait été construit à l’occasion de la venue de l’Empereur Caracalla en Aquitaine. Le Palais Gallien a fait l’objet de différentes campagnes de fouilles archéologiques depuis le 19ème siècle.

Les débuts du monument

La construction du Palais Gallien daterait du IIème siècle après JC, d’après les études archéologiques réalisées début 2010. Ces arènes bordelaises semblent être édifiées tardivement par rapport à d’autres françaises, comme celles de Nîmes ou d’Arles. Le Palais Gallien est l’un des seuls vestiges visibles de la période de la « Pax Romana » à Bordeaux.

 

Les vestiges les plus anciens de Bordeaux

C’est aujourd’hui le plus ancien des vestiges gallo-romains visibles dans la ville. Il fut sans doute ravagé par un incendie qui en 276 détruisit Bordeaux, lors des premières invasions barbares. A l’époque où l’on nommait Bordeaux encore « Burdigala », le rugissement des fauves et les cris de gladiateurs étaient présents dans cet amphithéâtre.

Il a subi de nombreuses dégradations au fil des siècles. Par conséquent, aujourd’hui la majeure partie de des constructions originelles ont disparu. Cependant, les vues aériennes permettent de visualiser une bonne partie de la forme d’origine.

 

Un palais ou un amphithéâtre ?

Ces arènes faisaient à l’époque 132 mètres de long et 115 mètres de large, pouvant alors accueillir plus de 15 000 spectateurs. Or, le palais Gallien n’a jamais été un palais mais un amphithéâtre où se déroulaient les jeux du cirque si prisés par la population romaine.

 

Situées par la suite en dehors de la ville fortifiée, ses ruines servirent de refuge aux truands et aux filles de petite vertu et la rumeur en fit le rendez-vous des sorcières, avant qu’un maire de la Révolution ne le transforme en carrière publique !

 

L’histoire de son nom

L’ensemble est aujourd’hui appelé le Palais Galien, suivant une légende évoquant la construction à Bordeaux, et par Charlemagne, d’un palais en l’honneur d’une princesse espagnole nommée Galliène.

En effet, c’est autour de l’an 1000 que naît la légende sur le Palais Gallien. Galiène était donc la femme de Charlemagne. L’empereur était si amoureux d’elle qu’il lui aurait construit ce fameux palais. Au XVIème siècle, Elie Vinet, perce le secret du palais et en fait un colisée. Il se laisse abuser cependant par le prénom trompeur.

L’empereur Gallien prend la place de Galiène. La femme était une chimère, le palais un mythe, l’empereur Gallien un usurpateur malgré lui.

 

Vous voulez en savoir plus sur ces vestiges ? Venez visiter Bordeaux grâce à notre car cabriolet ! La visite audio-guidée et commentée de 60 minutes vous permettra d’en connaître davantage sur les monuments incontournables de Bordeaux.

 

Réservez en ligne

 

Informations pratiques

S’y rendre :

Rue du Docteur Albert Barraud, 33000 Bordeaux

Langue :

Français, Anglais

PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUX
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter